La pensée militaire prussienne – Etudes de Frédéric Le Grand à Schlieffen

Jean-Jacques Langendorf

Commander l’ouvrage 

Aussi bien dans le monde germanique que non germanique, la pensée militaire prussienne des xviiie et xixe siècles est méconnue, dans la mesure où de grands arbres, comme Frédéric II, Clausewitz, Moltke ou Schlieffen ont caché la forêt. Les études présentées ici se penchent sur des théoriciens militaires ayant revêtu jadis une importance capitale mais qui, fort injustement, sont tombés dans les oubliettes de l’histoire, alors qu’ils ont joué un rôle essentiel dans la mise au point et la formulation de cette pensée. On découvrira dans ces pages tour à tour des personnages centraux pourtant totalement négligés jusqu’à nos jours, comme : Berenhorst, A. H. D. von Bülow, Favrat du Bernay, Gansauge, C. von der Goltz, Guischardt, E. von Kleist, Hahlweg, Lossau, Massenbach, Pfuel, Phull, Rühle von Lilienstern, Rüstow, Schaumburg-Lippe, Saldern, Steinmetz, Willisen, etc., ainsi que des aspects inédits de la pensée de Clausewitz.

Je ne peux que m’incliner et dire « bravo ». C’est un recueil superbe, d’une érudition à l’état presque chimiquement pur. Voilà le digne complément d’After Clausewitz d’Echevarria sur la pensée militaire allemande de 1871 à 1918. C’est la première fois que l’on a quelque chose en français sur Berenhorst et la première fois que l’on a quelque chose de sérieux sur Bülow.

Table des matières

Sommaire

Avant-propos

Note de l’éditeur

Chapitre Ier – L’humanisme de l’officier frédéricien et post-frédéricien

Chapitre II – D’une croix à l’autre : Croix de Bückeburg et Croix foudroyante. Schaumburg-Lippe et Favrat Jacquier de Bernay

Chapitre III – “Des diamants au milieu du fumierˮ, Folard en Allemagne (1750-1800)

Chapitre IV – La presse militaire allemande de la guerre de Sept Ans à la fin des guerres de libération (1756-1816)

Chapitre V – Marine prussienne : l’intermède de l’insignifiance (1790-1820)

Chapitre VI – Le “sageˮ et le “fouˮ. La pensée militaire prussienne à la fin du XVIIIe siècle : Georg Heinrich von Berenhorst et Adam Heinrich Dietrich von Bülow

Chapitre VII – De la guerre considérée comme un des Beaux-Arts

Chapitre VIII – Rühle von Lilienstern et son Apologie de la guerre

Chapitre IX – Ernst von Pfuel : nationalisme, libéralisme, réflexions sur la guerre et natation : un archétype de guerrier prussien

Chapitre X – Clausewitz avant Clausewitz : Johann Friedrich Constantin von Lossau

Chapitre XI – Clausewitz et la Suisse

Chapitre XII – Clausewitz et la Vendée

Chapitre XIII – Schleiermacher, un inspirateur de Clausewitz ?

Chapitre XIV – Clausewitz, Paris 1814 : la première traduction ; l’unique étude signée

Chapitre XV – Clausewitz et Jomini, deux biographies impossibles ?

Chapitre XVI – Que pouvons-nous apprendre à partir de Clausewitz et Jomini ?

Chapitre XVII – Propagande patriotique et journaux de campagne prussiens (1813-1814)

Chapitre XVIII – Landsturm et Landwehr prussiens (1813). Une armée d’ombres et une armée à l’ombre de l’armée

Chapitre XIX – La stratégie de l’Escalade disséquée par un officier prussien du XIXe siècle expert en histoire militaire

Chapitre XX – Karl Wilhelm von Willisen : le stratégiste qui voulut être stratège

Chapitre XXI – Wilhelm Rüstow ou le destin tragique d’un officier rebelle

Chapitre XXII – La désobéissance d’un vieux guerrier. Le général von Steinmetz en été 1870

Chapitre XXIII – Colmar von der Goltz : le message de Cassandre

Chapitre XXIV – La manœuvre allemande : l’archiduc Charles, Clausewitz, Moltke, Schlieffen

Chapitre XXV – Le laboratoire militaire prussien (1814-1914)

Chapitre XXVI – Les Apologistes de la guerre

Chapitre XXVII – Le concept de guerre totale dans la pensée militaire allemande

Chapitre XXVIII – Post Tenebras Lux : Werner Hahlweg

Provenance des articles

Index des noms

Les commentaires sont fermés.