De la conduite de la guerre

 

Maréchal Foch

Commander cet ouvrage 

Avant d’être le commandant en chef des armées alliées en 1918 qui a conduit l’offensive finale contre l’Allemagne, Foch a été professeur de tactique à l’école supérieure de guerre. Dans ses enseignements, il a théorisé les conceptions qu’il mettra en oeuvre ultérieurement: le primat des forces morales avec la recherche constante de l’initiative et de l’offensive, la liberté d’action procurée par la manœuvre, la sûreté assurée par le renseignement et la couverture… Tous ces principes sont mis en lumière à partir de l’étude d’un cas concret, celui de la conduite de la guerre de 1870 durant ses premières semaines par le commandement allemand.

Cette étude permet de confirmer la validité des principes énoncés par Foch dans son premier livre, Des principes de la guerre. Elle montre comment l’histoire permet de préparer la guerre future puisque toute la démonstration est tournée vers le conflit à venir: il faut savoir pour pouvoir. Au-delà des transformations radicales de la stratégie à l’époque contemporaine, de tels enseignements restent d’actualité. La refondation de l’armée de terre française s’appuie largement sur les principes dégagés par Foch.

 

Les commentaires sont fermés.