Le général Diego Brosset. De Buenos Aires à Champagney, via l’Afrique et la France Libre

Geneviève Salkin

Commander cet ouvrage

Dans cette époque de doute, il nous plaît, avec André Maurois, « de chercher dans la vie des grands hommes la preuve qu’eux aussi ont douté et ont pourtant réussi à agir ». Diego Brosset était de ceux-là et c’est ce qui nous le rend si humain, si proche. Toutefois, pour cet ami de Th. Monod, Vercors, Saint-Exupéry, assumer son humanité est assez étourdissant : « Cela veut dire que nous saurons aimer d’une même ardeur les joies de l’esprit et celles du corps, l’action et la méditation, mener la vie dans la vie comme dans le rêve, ne pas plus sacrifier les femmes aux philosophes que les mathématiques à la bonne chère, comprendre Einstein mais aussi un chef Berbère, Stendhal, Freud, et un Toucouleur, pénétrer Mozart ou Bach et conduire sa troupe au combat, mener du même cœur son cheval, un flirt, sa voiture, son savoir et son esprit critique, s’apprendre à courir, à nager, à comprendre l’Angleterre, l’URSS, la Chine, la chasse à la baleine, la théorie des quanta, en bref saisir la vie, posséder Dieu, ne pas craindre certes de mourir, mais moins encore, mais moins surtout, de VIVRE ! »

Biographe éclectique, Geneviève Salkin n’aime les militaires que sortant de l’ordinaire comme le prouvent ses écrits antérieurs. Ainsi des attachés navals (Marins et diplomates, Vincennes, SHM, 1991), médaille de la Société de Géographie humaine de Paris ; de Jules Harmand, précurseur de Pavie (Le triple destin de Jules Harmand, médecin, explorateur, diplomate, Économica, 1992) ; de Mustafa Kemal (Le libérateur 1919-1922, CIHM, 1993) ; du médecin général Clarac, médecin de Dreyfus en Guyane, avec la mise en forme de son autobiographie (Mémoires d’un médecin de la Marine et des colonies, SHM, 1994) ; ou encore de son grand-père, le général de Bazelaire, dont elle a édité les Souvenirs de guerre, 1914-1918 (Paris, 1988).

Table des matières

Remerciements

Préface

Avant-Propos

UN HOMME EN DEVENIR (octobre 1898 – mars 1922)

Chapitre I – Les jeunes années (octobre 1898 – septembre 1916)

Chapitre II – à l’École de la guerre (septembre 1916 – novembre 1920)

Chapitre III – Saint-Maixent et Joinville (novembre 1920 – mars 1922)

L’AFRICAIN – (1922-1937)

Chapitre IV – Au Soudan (1922-1924)

Chapitre V – Dans le Sud algérien (1924-1925)

Chapitre VI – Premier séjour en Mauritanie (1925-1927)

Chapitre VII – Séjour métropolitain (1928-1929)

Chapitre VIII – Second séjour en Mauritanie (1929-1930)

Chapitre IX – Intermède familial (1931-1933)

Chapitre X – Maroc (1933-1937)

LE NON-CONFORMISTE (1937-1940)

Chapitre XI – à l’école Supérieure de Guerre (1937-1939)

Chapitre XII – Dans la drôle de guerre (1939-1940)

Chapitre XIII – À la mission militaire française en Colombie (mai – décembre 1940)

LE FRANÇAIS LIBRE (1940-1943)

Chapitre XIV – Dans l’entourage du général de Gaulle (janvier – mai 1941)

Chapitre XV – En Syrie (juin 1941 – décembre 1942)

LE COMBATTANT (1943-1944)

Chapitre XVI – à la 2e brigade française libre (janvier – août 1943)

Chapitre XVII – Préparation au combat de la 1re DFL (août 1943 – avril 1944)

Chapitre XVIII – La campagne d’Italie (avril – août 1944)

Chapitre XIX – Le débarquement en Provence (août 1944)

Chapitre XX – Poursuite à travers la France (août – novembre 1944)

Conclusion

Liste des abréviations

Sources et bibliographie

Index

Les commentaires sont fermés.