Le général Monclar, un condottiere du XXe siècle

Edme des Vollerons

Commander cet ouvrage

La vie du général Magrin-Vernerey, dit Monclar, a épousé tous les soubresauts de l’histoire militaire française contemporaine. Saint-Cyrien de la promotion « Montmirail », Raoul Magrin-Vernerey part en août 1914 pour la Grande Guerre, « en casoar et en gants blancs ». Blessé à sept reprises, gazé, décoré, il se révèle au front l’un des officiers les plus brillants de sa génération. Puis il découvre l’Orient, l’épopée héroïque du mandat français au Liban et en Syrie. Sous les ordres de Lyautey, il combat au Maroc lors de la guerre du Rif. Il rejoint ensuite la Légion Étrangère, dont il deviendra un des officiers les plus célèbres. Monclar sillonnera la France, l’Indochine, l’Algérie, avant que n’éclate la Seconde Guerre Mondiale. Vainqueur en Norvège, Monclar est le seul chef de corps à rallier De Gaulle avec une unité d’élite quasiment complète. Artisan de la campagne victorieuse d’Érythrée, Monclar se révèle par la suite un administrateur en Syrie. Inspecteur de la Légion Étrangère après la guerre, il forge en quelques mois l’instrument de guerre le plus efficace de l’armée française. Volontaire pour prendre le commandement du Bataillon français combattant sous la bannière des Nations unies en Corée, il en revient couvert de gloire. Il meurt en 1964, gouverneur des Invalides.

Edme des Vollerons est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris et titulaire d’un DEA de géopolitique. Il s’est spécialisé dans l’étude de l’histoire militaire, de la géopolitique et des relations internationales.

Les commentaires sont fermés.