Tactique et stratégie navales de la France et du Royaume-Uni, 1690-1815

Michel Depeyre

Commander cet ouvrage 

L’histoire de la guerre sur mer à l’époque de la marine à voile est d’abord celle d’une pratique. La stratégie et la tactique sont des arts qui s’élaborent de manière empirique. Mais déjà des penseurs essaient de faire la théorie de cet art, de trouver par le raisonnement historique ou logique les moyens de surmonter le blocage engendré par la bataille en ligne.

La France est à la pointe de cette réflexion pendant les xviie et xviiie siècles. Hoste, Bigot de Morogues, Bourdé de La Villehuet, Grenier…, autant de noms de théoriciens aujourd’hui oubliés que cet ouvrage tente d’exhumer. L’angleterre, qui s’affirme durant toute cette période comme la première puissance maritime, n’a pas produit l’équivalent. Clerk of Eldin est un des rares noms à s’illustrer dans le domaine britannique.

C’est aussi à cette époque que la stratégie se dissocie progressivement de la tactique. Ramatuelle esquisse des analyses stratégiques qui ouvrent la voie aux auteurs du xixe siècle.

La connaissance de la pensée navale tactique et stratégique à l’époque moderne apporte une contribution fondamentale à l’histoire de la guerre sur mer. Elle pose aussi le problème fondamental de l’articulation entre la théorie et la pratique, entre la science tactique et stratégique et l’art de la guerre. Problème permanent qui se pose encore aujourd’hui.

Michel Depeyre, agrégé d’histoire, est maître de conférences en Histoire à l’Université de Saint-Étienne. Maître de recherches à l’Institut de Stratégie Comparée, ses travaux portent essentiellement sur la tactique et la stratégie navales des Temps modernes à l’époque contemporaine.

La thèse, dont est issu ce livre, a été couronnée par le prix « Amiral Daveluy » 1996 décerné par le ministère de la Défense.

Les commentaires sont fermés.