Végèce et la culture militaire au Moyen-Age (Ve – XVe siècles)

Philippe Richardot

Commander cet ouvrage

L’image contemporaine du chef de guerre médiéval est celle d’un preux qui conduit ses chevaliers à bride abattue et combat à grands coups d’épée. Cette image, vraie pour un Robert d’Artois à la bataille de Mansourah (1250) ou pour les chevaliers français de Crécy (1346), est largement inexacte. Il y avait une culture militaire au Moyen Âge autre que les récits des Chansons de geste. Cette culture passait par Végèce, auteur du De Re Militari, traité d’art militaire écrit à la fin du ive siècle. Du ve au xve siècle, Végèce est l’oracle militaire de l’Occident, compilé, amalgamé aux ouvrages politiques et aux encyclopédies. Dépassant même le cadre guerrier et politique, Végèce influence également la pensée religieuse et figure à ce titre dans la Somme théologique de saint Thomas d’Aquin.

Philippe Richardot, agrégé et docteur en Histoire, est chargé de cours et de conférences à l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence, chargé de recherches à l’Institut de Stratégie Comparée et membre de la Commission française d’Histoire militaire.

Table des matières

Introduction

Première Partie
La transmission du texte

Chapitre Premier – Manuscrits et incunables

Titre et structure de l’œuvre

Décompte et fréquence des manuscrits

Les manuscrits mixtes : Végèce et d’autres textes

Lexiques et abrégés

Incunables

Chapitre II – Qui possédait un De Re Militari ?

L’époque carolingienne : une transmission épiscopale

XIIe-XVe siècles : culture militaire et pré-humanisme

Commanditaires et propriétaires d’une traduction

Chapitre iii – Traductions et traducteurs de végèce

Une laïcisation de Végèce

Les traducteurs français de Végèce

Les autres traducteurs de Végèce

Deuxième Partie
Guerre, pensée politique et culture médiévales

Chapitre Premier – Végèce dans la culture médiévale

Végèce : une lecture conseillée en Occident

Végèce dans les Miroirs des princes

Végèce dans les Specula

Végèce dans les traités de chevalerie

Végèce dans la culture religieuse médiévale

Chapitre II – La formation de l’homme de guerre d’après Végèce

Former le combattant individuel

Former le jugement du chef d’armée

Former le jugement du prince

Les stratèges byzantins et Végèce

Chapitre III – Végèce et la pratique de la guerre médiévale

En Occident : le mythe de l’invincibilité romaine

Le mythe de la légion romaine

Stratégie et opérations en rase campagne

Batailles rangées

La guerre de siège

La guerre sur mer

Conclusion

Annexes

Annexe I – Répartition géographique et chronologique des manuscrits

Annexe 2 – Les propriétaires médiévaux d’un De Re Militari d’après les manuscrits signalés ou existants

Annexe 3 – Les manuscrits

Bibliographie

Index

Abréviations

Table des illustrations 241

Les commentaires sont fermés.