L’entrée du Portugal dans la Grande Guerre

Nuno Severiano Teixeira

Commander cet ouvrage

La participation du Portugal à la Grande Guerre n’a pas été purement symbolique. Un corps expéditionnaire portugais a combattu dans les tranchées de Flandre. Le Portugal l’a voulu pour consolider sa position parmi les nations européennes et pour prévenir d’éventuelles menaces, tant contre la métropole, face au danger espagnol, que contre ses colonies, convoitées par les grandes puissances. Il a donc invoqué l’alliance anglaise, pilier de sa politique étrangère, pour provoquer la guerre avec l’Allemagne.

Il s’est heurté à la diplomatie britannique qui ne voulait pas froisser l’Espagne et qui ne voyait pas l’intérêt d’une entrée en guerre du Portugal, alors que sa neutralité bienveillante lui était tout aussi profitable. Mais, au bout de près de deux années d’efforts, il a tout de même fini par arriver à ses fins.

Les objectifs de politique étrangère ne sont pas seuls en cause. L’entrée en guerre est également l’aboutissement d’un long processus interne. Le Portugal avait fait sa révolution en 1910, en instaurant la République. Celle-ci était encore fragile et l’entrée en guerre a été perçue par les partis au gouvernement comme le moyen de réaliser l’unité nationale et de consolider le régime. Ce livre n’apporte pas seulement une contribution à l’histoire contemporaine du Portugal et à l’histoire diplomatique de la Grande Guerre. Nourri d’un riche appareil théorique, il montre l’imbrication des facteurs internes et externes et la complexité du processus d’élaboration d’une politique étrangère.

Nuno Severiano Teixeira, né en 1957, est professeur à la Faculté des Sciences sociales et humaines de l’Université nouvelle de Lisbonne. Il est actuellement directeur de l’Institut de Défense nationale du Portugal. Ce livre, déjà publié en portugais, est issu d’une thèse de doctorat préparée à l’Institut universitaire de Florence.

Table des matières

Préface, par Jean-Jacques Becker

Remerciements

Introduction. Le Portugal et la Grande Guerre : entre le mythe et l’historiographie

Préliminaire. De la théorie : politique extérieure et politique intérieure

PREMIÈRE PARTIE LE PORTUGAL AVANT LA GUERRE : LES CONTRAINTES DE L’ENTRÉE

Chapitre Premier – Le Portugal dans le concert des puissances européennes au début du XXe siècle

Chapitre II – La reconnaissance internationale de la République portugaise

Chapitre III – La conjoncture internationale et les relations extérieures du Portugal avant la guerre

Chapitre IV – La question coloniale : les accords anglo-allemands sur le partage des colonies portugaises

Chapitre V – La question politique interne : tensions sociales et délégitimation politique

Chapitre VI – La question politique interne : système, stratégies et instabilité politique

DEUXIÈME PARTIE

LE PORTUGAL ENTRE LA PAIX ET LA GUERRE : LA POLÉMIQUE DE L’ENTRÉE

Chapitre Premier – La surprise : une guerre inattendue ?

Chapitre II – Les ambiguïtés de la neutralité

Chapitre III – De la neutralité ambiguë aux hésitations de la belligérance

Chapitre IV – Le renforcement de la belligérance

Chapitre V – La tentative d’une neutralité équidistante

Chapitre VI – La neutralité manquée

Chapitre VII – La voie de la belligérance

Chapitre VIII – Le Portugal belligérant : la crise de l’intervention et l’entrée en guerre

Conclusion. Pourquoi le Portugal est-il entré en guerre ?

Sources et bibliographie

Index

Les commentaires sont fermés.