La réforme de la politique française de défense

 Sous la direction de Pierre Dabezies et Jean Klein (Dir.)

Commander cet ouvrage 

Après l’effondrement de l’ordre bipolaire et la disparition de la menace que les armées du Pacte de Varsovie faisaient peser sur le monde occidental, les problèmes de la sécurité en Europe et dans le monde se sont posés en d’autres termes et les politiques de défense des États ont dû s’ajuster au nouveau contexte stratégique. Le Livre blanc de 1994 marquait à cet égard une inflexion de la politique française, mais il s’agissait d’un texte de compromis et le gouvernement de cohabitation dirigé par Édouard Balladur n’avait pas tiré toutes les conséquences des changements intervenus, notamment au plan de l’organisation des forces armées et de la programmation militaire. C’est seulement après l’élection de Jacques Chirac à la présidence de la République que la France s’est prononcée nettement en faveur de l’émergence d’une « identité européenne de sécurité et de défense » dans le cadre d’une « alliance atlantique rénovée » et a rompu avec la tradition républicaine du « citoyen-soldat » en optant pour la professionnalisation des armées.

Le colloque organisé en mars 1997 par le Centre de Relations Internationales et de Stratégie (CRIS) de l’Université de Paris-I (Sorbonne) se propose d’éclairer la signification de la réforme de la politique française de défense en examinant tour à tour la modification de l’environnement international, la mutation de l’institution militaire et l’avenir de l’industrie européenne d’armement. Des universitaires, des officiers supérieurs et généraux ainsi que des ingénieurs de l’armement ont apporté leur contribution à ce débat et un compte rendu détaillé des travaux permet à la fois de prendre la mesure des enjeux de la réforme en cours et de mettre en évidence la diversité des opinions émises sur ces sujets. Il est complété par deux communications consacrées respectivement aux armées de métier contemporaines (Bernard Boëne) et à l’industrie française d’armement (Jean-Paul Hébert).

Table des matières

Index des auteurs
Index des sigles utilisés

INTRODUCTION par Pierre Dabezies et Jean Klein

Première table ronde – La mutation stratégique et ses conséquences sous la présidence de Jean Klein

La nouvelle politique de sécurité des États-Unis et les relations transatlantiques par Michel Pène
Les élargissements en Europe et la réforme de la défense en France par André Brigot
Débat

Deuxième table ronde – La mutation de l’institution
militaire sous la présidence de François Gresle

Exposé introductif de Pierre Dabezies 39
La conscription en France : mythes et réalités par Patrice Buffotot
Vers l’armée de métier ? par Bernard Boëne
La transformation des rapports entre l’armée et la nation par François Cailleteau
Débat

Troisième table ronde – La mutation de l’industrie
d’armement sous la présidence du général François Bresson

Exposé introductif de Paul-Ivan de Saint Germain
La réforme de la politique de défense et l’industrie française d’armement par Jean-Paul Hébert
L’adaptation de l’industrie d’armement à l’environnement international par Guillaume Muesser
Débat

CONCLUSIONS DU COLLOQUE par Jean Klein

Études

Armées de métier contemporaines par Bernard Boëne

La réforme de la politique de défense et l’industrie française d’armement par Jean-Paul Hébert

Annexe 1 – Crédits d’équipement : écart entre prévisions de programmation et ouverture en LFI

Annexe 2 – Sigles des sociétés liées à la défense

Les commentaires sont fermés.