Le traité militaire de Sun Bin

Sun Bin
Traduit par Valérie Niquet

Commander cet ouvrage

Au commencement de la stratégie chinoise était Sun Zi. Après lui, vint Sun Bin. La tradition assure que c’était son petit-fils, mais son texte s’était perdu dans la nuit des temps, au point qu’on en était venu à se demander si Sun Zi et Sun Bin n’étaient pas plutôt une seule et même personne. En 1972, une découverte archéologique sensationnelle est venue trancher la question: le livre de Sun Bin a été retrouvé dans une tombe, inscrit sur de minuscules lattes de bambou, il a fallu plusieurs années de travail aux chercheurs chinois pour reconstituer le texte. Voici sa traduction française.

Sun Bin n’est pas la répétition de son illustre aïeul. Il s’inscrit, bien entendu, dans sa lignée. Mais il se signale par une approche plus pratique, plus opérationnelle, de la guerre. Il détaille les diverses formations de combat, les précautions à prendre dans une marche… En même temps, il s’élève au niveau théorique en posant avec clarté la distinction entre l’attaque et la défense, entre la victoire de l’armée et la victoire du pays…

Ce livre est traduit et commenté par Valérie Niquet, qui a déjà publié, dans la même collection, L’Art de la Guerre de Sun Zi et Deux commentaires de Sun Zi. Dans sa préface, Gérard Chaliand souligne l’étonnante avance des Chinois dans le domaine stratégique, avance à laquelle succédera un blocage presque complet, illustration supplémentaire d’un paradoxe relevé mainte fois par les sinologues.

Les commentaires sont fermés.