Métastratégie

Jean-Paul Charnay

Commander cet ouvrage Table des matières 

LIMINAIRE

PREMIERE PARTIE : LES SYSTÈMES SOCIOSTRATÉGIQUES

INTRODUCTION : CRITÈRES ET DÉFINITIONS
1 – Division de l’axe historique. Les phases macro-stratégiques
2 – Echelle de la contrainte. Les paliers du volume social stratégique
3 – Variations de l’intensité de la négation. Ses degrés
4 – Mode de construction des tableaux

CHAPITRE I : LES SYSTÈMES RÉVOLUS

1 – Déclin féodal et mouvement communal. Des dernières Croisades à la fin de la guerre de Cent-ans (1250-1475)
2 – Tumultes urbains et effrois paysans. De la Grande Jacquerie à la Grande Peur (1358-1789)
3 – Apparition de l’art de la grande guerre dans les royaumes temporels. Du traité de Troyes aux traités de Westphalie (1420-1648)
4 – Les dissociations de la Réforme. De la guerre des Paysans à la guerre des Camisards (1524-1705)
5 Les guerres classiques entre grandes monarchies. De la guerre de Trente ans aux partages de la Pologne (1618-1795)
6 Lumières et Révolution libérale. Des Encyclopédistes aux Libertad ores (1751-1826)
7 – Les guerres classiques entre Etats-nations. De la première Coalition à l’éclatement de la Triplice (1793-1914)
8 – La stratégie périphérique anglaise. De l’Invincible Armada à la première bataille de la Marne (1588-1914)
9 – La projection de l’Europe sur la planète. Les conquêtes coloniales de Christophe Colomb à Mussolini (1492-1936)
10 – Les empires, les nationalités et les minorités. L’arc-de-cercle Cap Nord – Bosphore. Des Congrès de Vienne à l’Anschluss (1814-1938)
11 – Socialisme et Révolution prolétarienne. De la constitution montagnarde aux purges staliniennes (1793-1936)
12 – La guerre totale manufacturière. De la guerre de Sécession à Hiroshima (1861-1945)
13 – La décolonisation. De l’insurrection de Saint-Dominique à la fin de l’empire portugais et à la chute de Saïgon (1801-1975)

CHAPITRE II : LES SYSTÈMES CONTEMPORAINS

14 – Les empires idéologico-nucléaires et la dissuasion. (Depuis Hiroshima, 1945)
15 – Les guerres para-manufacturières dans le Tiers-Monde. (Depuis la guerre israélo-arabe, 1948)
16 – Espaces de civilisation et para-guerre économique. (Depuis la conférence de La Haye, 1899)
17 – L’infra-révolution dans les pays industrialisés. (Depuis la guerre d’Espagne, 1936)
18 – L’ultra-révolution dans le Tiers-Monde. (Depuis le Congrès de Bakou, 1920)
19 – Pulsions idéo-raciales, antagonisme ethno-culturels. (Depuis les camps nazis, 1933)

CONCLUSION : PHILOSOPHIE DE L’HISTOIRE ET SOCIOLOGIE DES STRATÉGIES

1 – Accélération ou complexification de l’histoire
2 – Micro et macrostratégie
3 – Les empires et les révolutions

DEUXIÈME PARTIE : LES FORMES ANTAGONIQUES

CHAPITRE I : MÉTAMORPHOSE DE LA BATAILLE RANGÉE

CHAPITRE II : ANAMORPHOSE DE LA MANOEUVRE GÉOSTRATÉGIQUE …

CHAPITRE III : MORPHOGENÈSE DE LA GRANDE GUERRE

CHAPITRE IV : POLYMORPHISME DE LA LUTTE RÉVOLUTIONNAIRE

1 – Terrorisme politique et romantisme révolutionnaire
1.1. L’attentat anarchiste
1.2. Conspirations et sociétés secrètes
1.3. De la journée révolutionnaire à l’insurrection armée
2 – Guerre et révolution
2.1. Guerre sociale et stratégie napoléonienne
2.2. Terreur et grande guerre
2.3. Guerre révolutionnaire et subversion

CONCLUSION : VERS UNE MORPHOLOGIE COMPARÉE

TROISIÈME PARTIE : LA RÉVERSIBILITÉ DES PRINCIPES (GUERRE ET DISSUASION)

CHAPITRE I : THÈSE – PRINCIPE DE CONCENTRATION DES FORCES PRINCIPE DE L’ACCUMULATION DE CAPACITÉ DESTRUCTRICE

Corollaire I – Maximisation de la puissance de feu et Sea-Space Power Arme absolue et totalité de la défense
Corollaire II – Economie des force
Hypersuffisance
Liaison des armes
Polyvalence des fonctions et des matériels
La nation en armes
Défense transnationale
Pluralité des effets

CHAPITRE II : ANTITHÈSE – PRINCIPE D’INITIATIVE —*- PRINCIPE DU REPORT DANS LE TEMPS

Corollaire I – La dissuasion dans un temps figé.
La paradoxe du non-emploi
Corollaire II – La guerre dans un temps s’accélérant.
La dynamique de l’escalade

CHAPITRE III : SYNTHÈSE – PRINCIPE DE SÛRETÉ —*- PRINCIPE DE CRÉDIBILITÉ

Corollaire I – Principe de surprise
Principe d’incertitude pondérée
Fiabilité des moyens par rapport aux menaces
Montages psychologiques : de la peur à la croyance
Le syllogisme de la dissuasion
Incertitudes dans la certitude
Corollaire II – Principe de liberté d’action
Principe de veille technologique
Corollaire III – Principe de destruction de la force organisée adverse — Principe d’exhibition de sa propre force (fleet in being)

CONCLUSION : RUPTURE ÉPISTÉMOLOGIQUE OU RUPTURE PRAXÉOLOGIQUE ?

1 – Principes opérationnels
2 – Dérationnalisation et sur-rationalisation

CONCLUSION GÉNÉRALE : VERS UNE MÉTASTRATÉGIE

TABLEAUX HORS TEXTE :
Les phases macrostratégiques
Les paliers du volume social stratégique
L’intensité de la négation

INDEX :

Personnes, peuples, organisations
Géographie, toponymie
Concepts, conflits, matériels

Les commentaires sont fermés.