Les fondements de la stratégie navale au XXIe siècle

Joseph Henrotin

Commander cet ouvrage

Table des matières

Du même auteur
Remerciements
Glossaire des abréviations

INTRODUCTION
1. Le cadre technique : une suite de révolutions
2. Continuité du cadre environnemental
3. Le cadre stratégique, source de l’action maritime
4. Définir le cadre praxéologique des marines de guerre contemporaines

PREMIERE PARTIE – ASSEOIR LA STRATEGIE NAVALE

Chapitre Premier – Les stratégies maritime et navale et leurs acteurs
1. Définir les stratégies maritimes et navales
1.1 Stratégie maritime et puissance maritime
1.2 Stratégie navale et puissance navale
2. Les acteurs non-étatiques
2.2 L’acteur non-étatique comme acteur des stratégies étatiques
2.3 Le terrorisme maritime
2.4 Vers des guérillas maritimes ?
3. Les acteurs étatiques
3.1 La multinationalisation
3.2 Les coalitions navales
3.3 Une anamorphose navale du processus de mondialisation ?
4. Les composants de l’État et leurs impacts sur la stratégie navale
4.1 Le rôle des opinions publiques
4.2 Le poids des militaires

Chapitre II – Géopolitique et puissance navale
1. La géopolitique classique
1.1 Mackinder, ses apports et son héritage
1.2 Spykman et l’importance du rimland
2. États « maritimes » Vs. États continentaux
2.1 Le cas américain
2.2 Le cas britannique
2.3 Le cas japonais
2.4 Le cas chinois
2.5 Relativité de l’identité maritime ; puissance navale et démocratie
2.6 Variabilité des identités continentales et maritimes
3. La distinction présence/projection/maintien
3.1 Variabilité des postures
3.2 L’estompement des postures ?
3.3 La contrainte de la géographie
4. Les apports de la géopolitique contemporaine
4.1 Les réactualisations de Mackinder et Spykman
4.2 Une géopolitique ethnocentrique ?
4.3 Géopolitique contre-intuitive et maîtrise des flux : le renouvellement de la géopolitique
5. La maîtrise des temps courts et longs comme condition de la puissance
5.1 Temps courts et temps long
5.2 Eléments de chronostratégie navale

DEUXIEME PARTIE – STRATEGIE NAVALE DES MOYENS

Chapitre III – Stratégie navale et structures de forces
1. Technologie et stratégie navale : le rôle central de la stratégie des moyens
1.1 De la prospective à la stratégie génétique
1.2 Dynamique technologique et représentations de la puissance
2. Rapports de force navals
2.1 La marine de premier rang : l’US Navy
2.2 Le deuxième rang : France, Grande-Bretagne, Japon
2.3 Les marines de troisième rang
2.4 Les marines de quatrième rang
2.5 Les marines de cinquième et sixième rang
2.6 Quelques réflexions sur les évolutions des structures de force des marines

Chapitre IV – Stratégie des moyens navals
1. L’approche classique
1.1 Les effecteurs de premier rang : porte-avions, porte-aéronefs et grands navires amphibies
1.2 Les effecteurs de deuxième rang : les sous-marins
1.3 Les effecteurs de troisième rang : les bâtiments d’escorte et de patrouille
1.4 Les systèmes de soutien
2. La mutation de l’armement
2.1 Les mines marines
2.2 Les torpilles
2.3 La missilerie antinavires
2.4 Les missiles de frappe terrestre
2.5 Les nouveaux développements
3. Modularité, marsupialisation et réticulation
3.1 La réduction du format des flottes
3.2 La mutation de la modularité
3.3 La mutation de la marsupialisation
3.4 La mutation de la réticulation

TROISIEME PARTIE – UNE STRATEGIE POUR LE XXIe SIECLE

Chapitre V – Les fondements de la puissance navale
1. L’héritage conceptuel
1.1 Les couples fondateurs
1.2 Le couple Mahan/Jomini
1.3 Le couple Corbett/Clausewitz
1.4 Castex, l’entre-deux guerres et Brodie
2. La stratégie navale contemporaine
2.1 Une stratégie pragmatique
2.2 Une stratégie de la flexibilité

Chapitre VI – Guerre totale et opérations limitées
1. Les catégorisations de conflits
1.1 Ni guerre ni paix
1.2 Du renseignement à la prise de décision
1.3 Facteurs humains, corrélation des forces et niveaux d’engagement de la puissance
1.4 Géopolitique, géostratégie, menaces perçues et intérêts vitaux
2. Défensive et offensive en guerre navale
2.1 Relativité de l’opposition entre offensive et défensive
2.2 La défensive en guerre navale
2.3 Le blocus, la bataille décisive et la bataille d’écrasement
2.4 De l’anéantissement à l’attrition : vers une guerre navale d’accrochages
3. Action directe et indirecte
3.1 Relativité des notions
3.2 Symétrie et asymétrie, guerre régulière et guerre irrégulière

Chapitre VII – Les principes de la guerre et la guerre navale
1. De la concentration des forces à celle des effets ; impacts sur l’économie des forces
1.1 Swarming et concentration des feux
1.2 L’économie des forces
2. Unité de commandement
3. Manœuvre, sûreté et surprise : les principes de mouvement
3.1 Les formes de la surprise
3.2 Contrer la surprise
4. L’initiative, clé des opérations navales
4.1 L’initiative tactique
4.1 L’initiative aux niveaux opératif et stratégique
5. Quelques considérations sur l’actualité des principes de la guerre
5.1 Le principe de simplicité
5.2 Les facteurs influençant l’application des principes

QUATRIEME PARTIE – TACTIQUE, OPERATIQUE ET STRATEGIE NAVALE
Chapitre VIII – Les opérations navales combinées
1. Tendances et constantes des opérations tactiques
1.1 La puissance de feu
1.2 La résilience des flottes
1.3 L’éclairage comme facteur de connaissance
1.4 Le processus C2 comme facteur de partage de l’information
2. Les paramètres des opérations au niveau opératique
2.1 La planification des opérations majeures
2.2 La conduite des opérations majeures

Chapitre IX – De l’action vers la terre à la coercition navale
1. Les opérations amphibies
1.1 Évolution et contraintes des opérations amphibies
1.2 Tendances et constantes de la guerre amphibie
2. Action vers la terre et coercition stratégique
2.1 Aéronavales et missiles de croisière
2.2 Diplomatie navale de coercition et problématiques opératives

Chapitre X – Diplomatie navale et gestion du chaos
1. De la diplomatie de la canonnière à la diplomatie navale coercitive
1.1 Les formes de la diplomatie navale
1.2 Les conditions d’exercice de la diplomatie navale dure
2. La gestion du chaos
2.1 Opérations autres que la guerre et puissance navale
2.2 Les forces navales face à la gestion du chaos : une réhabilitation de Mahan ?

CONCLUSION

1. Tendances de fond de l’art de la guerre navale : permanences et résurgences du conflit en mer
2. La guerre navale en perspective : vers le déclin européen ?
BIBLIOGRAPHIE
1. Dictionnaires et ouvrages de référence
2. Sciences sociales, géopolitique et relations internationales
3. Ouvrages généraux de stratégie et d’études stratégiques
3.1 Ouvrages classiques et commentaires des classiques 458
3.2 Méthodologie
3.2 Stratégie générale
3.3 Stratégies sectorielles
3. Travaux théoriques sur la stratégie navale et maritime
4. Stratégies nationales et opérations
4.1 Opérations
4.2 Europe
4.3 Amériques
4.4 Asie
5. Technologie

INDEX

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.