Défense contre les missiles balistiques

Jean-Philippe Baulon

Commander cet ouvrage

Table des matières

Avant-propos

Introduction

Chapitre Premier – Aux origines de la défense antimissile (1945-1957)

Bombe atomique et prolifération balistique (1945-1952)

Bombardement stratégique et innovations technologiques (1944-1945)

Le développement des missiles balistiques aux États-Unis et en URSS (1946-1952)

Les premiers systèmes complexes de défense stratégique

L’avènement des missiles intercontinentaux, défense et dissuasion (1952-1957)

Les enjeux de la défense stratégique

La course aux ICBM

La cohérence du programme antimissile soviétique (1953-1957)

La diversité des initiatives antimissiles aux États-Unis

Chapitre II – Défense antimissile et course aux armements (1957-1969)

La construction des premiers systèmes expérimentaux (1957-1961)

Évaluation et représentation de la menace

La réorganisation de la RD antimissile en URSS et aux États-Unis (1957-1959)

Les premiers essais américains et soviétiques (1959-1961)

L’extension de la prolifération à partir de la fin des années 1950

Le déploiement d’une défense antimissile en question (1961-1966)

Kennedy, la “réponse flexible” et les hésitations sur Nike-Zeus (1961-1963)

En URSS, rattrapage nucléaire et déploiement ABM à Moscou (1962-1966)

McNamara, la destruction assurée et le report de Nike-X (1963-1966)

Définir le format et l’objet des déploiements antimissiles (1967-1969)

La révision du programme ABM et la question des négociations en URSS (1967-1969)

De Sentinel à Safeguard, armements stratégiques et débat public aux États-Unis (1967-1969)

Chapitre III – Défense antimissile et régulation des armements (1969-1980)

La limitation négociée des défenses antimissiles (1969-1975)

Les ABM dans les négociations SALT

Le traité ABM de 1972 et le protocole additionnel de 1974

Le déploiement et le démantèlement de Safeguard

Nouvelles images de la vulnérabilité, nouvelles technologies (1975-1980)

La question américaine de la “fenêtre de vulnérabilité” et le déclin des SALT

BMD et nouvelles technologies aux États-Unis

En URSS, technologies exotiques et modernisation du système de Moscou

Chapitre IV – La défense antimissile et la fin de la guerre froide (1981-1989)

Le retour de la défense stratégique aux États-Unis (1981-1985)

Les adeptes de la BMD et la prudence initiale de l’administration Reagan (1981-1982)

Les choix stratégiques américains et l’impasse de 1982

Le discours sur l’IDS et les réactions internationales (1983)

L’organisation de l’IDS et le débat américain (1983-1985)

La prolifération et les discussions sur la création d’un régime de contrôle

L’initiative de défense stratégique, le désarmement et la prolifération (1985-1989)

La controverse américaine sur un déploiement partiel de l’IDS

L’IDS et les négociations START, autour de Reykjavik

Accélération de la prolifération et établissement du MTCR

Chapitre V – La défense antimissile après la guerre froide (1989-2005)

Redéfinition de la menace, réorientation de la défense (1989-1991)

La poursuite des START et la dislocation de l’URSS

La guerre du Golfe et ses enseignements

L’administration Bush et la menace balistique

Face aux “États voyous”, antimissiles de théâtre et non-prolifération (1992-1997)

La fin de l’IDS et les orientations de l’adminis­tration Clinton (1992-1993)

Les succès relatifs de la non-prolifération (1993-1997)

Le retour de la défense antimissile dans la politique américaine (1994-1997)

Vers une défense antimissile du territoire américain (1998-2005)

Les essais asiatiques de 1998 et le rapport Rumsfeld

Les incertitudes de la RD et les réticences de l’administration Clinton (1998-2000)

Les réactions internationales au projet américain de NMD

L’administration Bush, la fin du traité ABM et la construction du système (2001-2005)

Conclusion

Bibliographie

Index des noms

Index thématique

Les commentaires sont fermés.