La sortie de guerre. Une rupture historique,deux réponses stratégiques : les États-Unis et la France face à l’après-guerre froide (1986-1996)

François Géré

Commander cet ouvrage

Table des matières

Préface

Première Partie – Ruptures historiques et révolutions technologiques

Chapitre Ier – Penser la rupture

Qu’est-ce qu’une rupture ?

Chapitre II – Unité de la guerre froide

I. Le déroulement de la guerre froide

II. La guerre froide “régime” des relations internationales

III. La rupture niée

Chapitre III – Rupture et révolution de l’“age nucléaire” et “révolution de l’information”

I. Quelle révolution ?

II. La révolution contestée

III. La révolution de l’information anti-thèse de la révolution nucléaire et de la révolution industrielle

Deuxième Partie – La sortie de la guerre froide

Préambule Sortie de guerre, pour quelle destination ?

Chapitre Ier – Une rupture singulière. Appréciation de la fin de la guerre froide par les États-Unis et par la France (1986-1990)

I. Deux sorties de guerre

II. Qui a gagné la guerre froide ?

Chapitre II – Exploiter la rupture

I. Un pentagone du nouveau géosystème mondial

II. Ce qui vient après la rupture

Chapitre III – Deux théâtres de compétition franco-américaine : l’ONU et l’OTAN 1990-1996

I. Manœuvres et affrontement pour l’ONU

II. L’OTAN et l’Union européenne : la sécurité et la défense de l’Europe

Troisième Partie – Le passage stratégique

Chapitre Ier – Validité décroissante de la stratégie de dissuasion nucléaire

I. Conditions générales de la rupture stratégique : mutation du statut des armes nucléaires

II. Ajustement des postures stratégiques et évolutions doctrinales

Chapitre II – Réduire les pouvoirs du nucléaire : non-prolifération et contre-prolifération

I. Comment, à la suite et en raison de la rupture, évolue la divergence franco-américaine.

II. La contre-prolifération

III. l’effort de désarmement et de non-prolifération

Chapitre III – Morphologie de l’action militaire et stratégie des moyens au temps des guerres optionnelles

I. Un demi-siècle d’opérations militaires

II. Opérations extérieures et maintien de la paix : les guerres optionnelles, un panorama franco-américain

III. Vers un nouvel art de la guerre dans la civilisation de l’information : principes et moyens

Conclusion – Action et dissuasion, une fausse antinomie

I. Les raisons d’une antinomie

II. Dépassement du problème dans la théorie : la stratégie comme réalité de l’action, la stratégologie comme pensée et connaissance de l’action.

Les commentaires sont fermés.