La moyenne puissance au XXème siècle

Recherche d’une définition

 

 

ALLOCUTION DE CLOTURE

 

 

            Jean-Claude Allain remercie le président de la séance Yves-Henri Nouailhat pour les amicaux compliments qu'il lui a faits sur l'organisation et sur le déroulement de la Table ronde.

            Il remercie Guy Pedroncini d'avoir, après une audition sans défaillance de tous les orateurs qui se sont exprimés au cours de ces deux journées et demie, tracé d'aussi heureuses conclusions.

            Il remercie à nouveau les membres de l'équipe DDMP d'avoir tous répondu, des universités françaises et étrangères, à l'invitation mancelle.

            Il remercie enfin les étudiants de maîtrise [1] qui ont si sympathiquement assuré la logistique de la Table ronde et toutes les autorités universitaires et administratives qui ont permis la réunion DDMP et l'ont accueillie dans leurs bâtiments.

            Certes le sujet n'est pas épuisé. Communications et débats ont dégagé de nombreuses voies pour une définition de la moyenne puissance. Ce débroussaillement d'un concept difficile était utile et la difficulté n'est pas de nature à inciter la démarche historique au renoncement.

            Une fois en possession des actes de la Table ronde, il y aura lieu de revenir sur cette définition et de tenter de tracer la grille des critères de la moyenne puissance. La recherche entreprise et l'équipe DDMP continueront donc, mais pour l'instant, mes chers collègues et amis, la Table ronde est close.

 



[1] Mlles Martine Bodinier et Josiane Chotard, MM. Pascal Leguyader, Alain Péan et Stéphanie Sauvageon.

 

 Copyright www.stratisc.org - 2005 - Conception - Bertrand Degoy, Alain De Neve, Joseph Henrotin