SEANCE PRESIDEE PAR LE PROFESSEUR ANDRE MARTEL

 

 

 

 

Monsieur le Maire,

Monsieur le Chancelier de l'ordre de la Libération,

Messieurs les Officiers généraux,

Chers Collègues,

Mesdames et Messieurs,

 

Je ressens d'autant plus profondément l’honneur d’être à cette place que, Provençal d'origine, jeune témoin de la libération de la Provence, j’exerce à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. J'en remercie les organisateurs de ce colloque dont l’initiative revient à monsieur le ministre d’Etat, ministre de la Défense, maire de Fréjus.

 

Avant d’ouvrir cette séance,

Je tiens à saluer la mémoire de ceux qui sont tombés pour la libération de la France, et plus particulièrement des morts de l’Armée d’Afrique, à laquelle j’ai appartenu dans une autre campagne associant, elle aussi sous un même drapeau, les fils des trois branches de la descendance spirituelle d’Abraham.

 

Je m’associe également à l’hommage qui a été rendu à Jean-Baptiste Duroselle, membre de l’Institut, dont les obsèques nous privent de la contribution du professeur André Kaspi, de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur des Sciences de l’Homme au Centre national de recherche scientifique.

 

Je voudrais enfin rappeler la mémoire, trop oubliée, du pionnier que fut Henri Michel, directeur de recherche au CNRS, directeur de la Commission française d'histoire de la Seconde Guerre mondiale et président du Comité international d'histoire de la Seconde Guerre mondiale. On lui doit, entre autres multiples contributions, l’organisation, à Paris, en 1969, d'un colloque sur La Guerre en Méditerranée.

 

Cette séance sera inégalement consacrée d’abord aux " chefs militaires " alliés et allemands, commandant les forces en présence pendant l’été 1944, puis à la " planification de l’opération Anvil-Dragoon ". Nous entendrons successivement :

 

- le professeur Yves-Henri Nouailhat, de l'Université de Nantes, directeur du Centre de recherches sur l'histoire du monde atlantique, et spécialiste de la participation américaine aux deux guerres mondiales,

 

- le docteur Hans Umbreit, issu de l’Université de Bonn, chercheur depuis 1967 auprès du Service historique de l’Armée allemande de Fribourg et qui, très amicalement, présentera sa communication en français,

 

- le colonel Jean-Louis Mourrut, saint-cyrien de la promotion Bir-Hakeim, breveté technique d'histoire, diplômé de l’Institut d'études politiques de Paris et actuel chef du Service historique de l’armée de terre.

 Copyright www.stratisc.org - 2005 - Conception - Bertrand Degoy, Alain De Neve, Joseph Henrotin