SEANCE INAUGURALE

 

PLACEE SOUS LA PRESIDENCE DE

MONSIEUR LE DOYEN GUY PEDRONCINI

Messieurs les Présidents,

Messieurs les Parlementaires,

Messieurs les Officiers généraux,

Mes chers collègues,

Mesdames, Messieurs.

Je déclare ouvert le colloque sur la construction aéronautique et le transport aérien à l'aube du XXIème siècle.

Je remercie les Ministres de la Défense, de l'Equipement - du Logement - des Transports et de la Mer, de la Recherche et de la Technologie d'avoir bien voulu accorder leur patronage à notre colloque.

Nos remerciements bien chaleureux vont également à la Direction Générale de l'Aviation Civile, à l'Aerospatiale, à Airbus Industrie, à la SNECMA, à UTA, à Air Inter, à Air France, à Aéroports de Paris, au Commandement du transport aérien militaire et à M. Roger Béteille, ancien directeur général d'Airbus Industrie et membre de l'Académie nationale de l'air et de l'espace.

Ces hautes personnalités dirigeantes n'ont pas considéré comme sans intérêt l'étude des techniques, des sciences, des industries qui ont permis la révolution connue au XXème siècle dans les transports aériens. Ceux qui estiment que de telles recherches devraient être tenues à l'écart ont une vision particulièrement limitée et insuffisante de l'histoire. L'aéronautique pose des questions historiques complexes qui exigent pour être traitées une véritable compétence.

Aussi je vous remercie tout particulièrement d'être venus en grand nombre témoigner de l'intérêt que vous portez aux efforts faits pour traiter au cours de nos colloques successifs, et avec l'ampleur qu'ils méritent, tous les grands problèmes posés par le passé, le présent et l'avenir de l'aviation.

Je dois associer à ces remerciements bien des personnalités, des collègues et des amis qui nous soutiennent concrètement même si leur emploi du temps ne leur permet pas de participer comme ils l'eussent souhaité à nos travaux.

Aidé comme toujours par ses étudiants qu'il a su passionner par son enseignement universitaire de haut niveau - encore unique en France - notre ami Claude Carlier a organisé ce colloque avec la maîtrise si souvent mise, sans défaillance, à l'épreuve.

Je pense être votre interprète en le remerciant chaleureusement d'avoir déjà tant fait pour l'histoire de l'aéronautique et de l'espace. Le rôle de pionnier n'est jamais aisé, les difficultés et les incompréhensions ne manquent pas. Mais les résultats sont là. Il faudrait maintenant qu'ils ne reposent plus seulement sur l'action d'un trop petit nombre. Je fais appel à l'appui amical de tous pour que l'oeuvre si bien commencée soit poursuivie et développée.

Avant de lui laisser la parole pour présenter les grandes orientations de ce colloque, je voudrais seulement dire combien je suis frappé du développement extraordinaire du transport aérien. Si l'on compare les cartes des liaisons aériennes avant 1940 et actuellement, on a l'impression que Sisley a remplacé Ingres ; ou si l'on préfère une comparaison historico-scientifique qu'on est passé d'un cardo et d'un decumanus à un mouvement brownien.

La grande différence entre l'an 1000 et l'an 2000 c'est que les grandes peurs de l'an 1000 ne sont plus de mise en l'an 2000 dans le domaine de l'aviation civile. L'avenir s'ouvre largement à elle ; on peut mesurer le chemin parcouru si l'on songe qu'immédiatement après la Grande Guerre certains ministres français estimaient que l'aviation était sans avenir.

Or cet avenir nous apporte le rêve réalisé des pays lointains plus rapprochés comparativement de la France que Paris le fut avec les villes françaises par l'apparition du chemin de fer et de l'automobile. L'avion ne donne pas à l'homme le don d'ubiquité mais il l'en rapproche, et lui permet d'imaginer comment il ira dans l'espace.

Il est donc heureux que les nombreux colloques déjà organisés, et ceux qui se préparent, marquent ce grand moment de l'histoire de l'homme et rassemblent les matériaux avec lesquels s'écrira ensuite plus aisément et plus précisément l'histoire.

Je vous remercie de votre attention, je donne la parole à Monsieur Roger Béteille.

 

 

 Copyright www.stratisc.org - 2005 - Conception - Bertrand Degoy, Alain De Neve, Joseph Henrotin