Orientation bibliographique

 

Deux documents officiels américains sont d’un intérêt fondamental. Le premier est diffusé par la Maison Blanche : A National Security Strategy of Engagement and Enlargement, Washington, D.C., Government Printing Office (GPO), février 1995. Le second émane du Président des chefs d’état-major : National Military Strategy of the United States of America. A Strategy of Flexible and Selective Engagement, Washington, D.C., GPO, février 1995. On ajoutera un important rapport du Pentagone sur les directions à donner à la réforme des forces armées : Directions for Defense. Report of the Commission on Roles and Missions of the Armed Forces, Washington, D.C., GPO, 1995. Les discours et conférences de presse des membres de l’administration et des hauts responsables militaires sont diffusés à partir des ambassades américaines par l’U.S. Information Agency.

Plusieurs ouvrages sont déjà parus sur les nouvelles orientations de la politique étrangère américaine depuis la fin de la Guerre froide mais il s’agit davantage d’analyses prescriptives que descriptives. On retiendra James Chace, The Consequences of the Peace. The New Internationalism and American Foreign Policy, New York, Oxford University Press, 1992, et plus encore Rethinking America’s Security. Beyond Cold War to New World Order, sous la dir. de Graham Allison et Gregory F. Treverton, New York, Norton, 1992. L’essai de Joseph S. Nye, Jr., Bound to Lead :The Changing Nature of American Power, New York, Basic Books, 1990, reste intéressant. À propos des nouvelles relations avec la Russie, il faut consulter le kremlinologue américain le plus chevronné Raymond L. Garthoff, The Great Transition. American-Soviet Relations and the End of the Cold War, Washington, D.C., The Brookings Institution, 1994. Les changements stratégiques et la nouvelle "révolution militaire" sont abordés par le général William E. Odom, America’s Military Revolution : Strategy and Structure after the Cold War, Washington, D.C., American University Press, 1993. Eliot Cohen a donné un point de vue différent dans la revue Commentary (novembre 1994) : "What to do about National Defense". Le regard porté par Alain Joxe sur la guerre du Golfe, L’Amérique mercenaire, Stock, 1992, reste intéressant pour éveiller la sensibilité critique des Européens vis-à-vis de la superpuissance américaine. La place de l’Europe dans la politique étrangère américaine depuis 1945 a fait l’objet d’un excellent ouvrage de John Lamberton Harper, American Visions of Europe. Franklin D. Roosevelt, George F. Kennan, and Dean G. Acheson, Cambridge, Cambridge University Press, 1994.

Parmi les articles de revues les plus importants de ces dernières années, on retiendra d’abord un numéro spécial du Journal of Strategic Studies sur l’avenir de l’OTAN (vol. 17, n° 4, décembre 1994) et singulièrement la contribution de Benjamin C. Schwarz, "Cold War Continuities : US Economic and Security Strategy Towards Europe". On notera aussi : Charles A. Kupchan, "Reviving the West" (Foreign Affairs, vol. 75, 1996-3), Christopher Layne et Benjamin Schwarz, "American Hegemony - Without an Enemy" (Foreign Policy, n° 92, automne 1993), Joseph S. Nye, Jr. et William A. Owens, "America’s Information Edge" (Foreign Affairs, vol. 75, 1996-2). Bien que datant de 1984, l’article d’un historien ayant consulté certaines archives longtemps inaccessibles demeure fondamental pour comprendre l’après-Guerre froide à la lumière de l’après-1945 : Melvyn P. Leffler, "The American Conception of National Security and the Beginnings of the Cold War, 1945-48", American Historical Review, vol. 89, 1984-2.

 

 Copyright www.stratisc.org - 2005 - Conception - Bertrand Degoy, Alain De Neve, Joseph Henrotin