PREMIÈRE PARTIE : LES MISSIONS NAVALES

 

"Les larmes ont un goût salé pour rappeler
aux souverains déchus la mer qu’ils ont négligée"

 

 

 

UTILISATION DES FORCES

Les missions navales ne sont pas innombrables. Elles ne sont pas toutes apparues en même temps, car la mer n’a pas été toujours exploitée de la même façon. Au fur et à mesure que le monde s’est développé, les dirigeants politiques ont successivement usé et abusé des divers atouts de la mer pour parvenir à leurs fins.

L’affrontement des volontés, en mer comme ailleurs, a fini par créer, à chaque époque, un ordre à peu près établi et donc ses "conservateurs" et ses "contestataires". On retrouvera dans l’étude des missions navales la grande séparation entre missions qui visent à maintenir une situation et celles qui cherchent à la modifier par affrontement ou par subversion. Cette distinction apparaît plus féconde que celle habituellement établie entre missions défensives et missions offensives. Elle permet en effet de caractériser la puissance dominante, la puissance perturbatrice, leurs stratégies et leurs tactiques.

Au cours du temps les missions navales ont reçu des appellations diverses, mais à travers ces multiples formulations transparaissent, semble-t-il, des réalités élémentaires. On trouvera ci-dessous, analysées en des termes simples, les cinq couples de missions qui paraissent englober l’essentiel des activités maritimes :

1. Transporter les richesses / capturer ou détruire les transports de richesses.

2. Transporter les forces / capturer ou détruire les transports de forces.

3. Assaillir les territoires adverses / se défendre contre l’assaut venu de la mer.

4. Maîtriser les eaux côtières / neutraliser les forces côtières.

5. Dissuader / contrebattre les véhicules de la dissuasion.

L’ordre dans lequel sont étudiés ces cinq couples de missions est approximativement celui où ils sont apparus dans l’histoire des forces maritimes, bien qu’en vérité, il soit difficile d’établir que le transport de richesses ait vraiment précédé le transport de forces.

Ces cinq couples de missions ne sont que les composantes de
la mission navale par excellence :

- User de la mer / en dénier l’usage aux adversaires

On ne sera pas surpris de constater que les deux premières missions bénéficient d’une place importante alors que les trois dernières sont regroupées dans un seul chapitre. En réalité "Assaillir les territoires adverses" est la continuation de "Transporter des forces" et "Maîtriser les eaux côtières" est un cas particulier de la maîtrise de la mer, qui occupe une grande partie de ce livre. Quant à "Dissuader", il s’agit plutôt de "Pourquoi placer en mer des porteurs de dissuasion ?", ce qui est plus restreint et plus technique que "dissuader". Mais il faut raccourcir les titres…

 

Chapitre Premier : USER DE LA MER
Chapitre Deux: TRANSPORTER LES RICHESSES
Chapitre Trois TRANSPORTER LES FORCES
Chapitre Quatre : Conclusion

 

 Copyright www.stratisc.org - 2005 - Conception - Bertrand Degoy, Alain De Neve, Joseph Henrotin