En bref

Mis en avant

Plusieurs travaux conduits par l’Institut de Stratégie Comparée ou ses chercheurs sont à présent disponibles. C’est le cas pour deux ouvrages : La maîtrise de la force. Traité de stratégie de l’Ecole de guerre de Martin Motte, Georges-Henri Soutou, Jérôme de Lespinois, Olivier Zajec (Tallandier, 2018) ; et le Précis de stratégie militaire de Joseph Henrotin, dans notre collection Hautes Etudes Stratégiques (ISC, 2018).

C’est également le cas pour le nouveau numéro de Prospective et stratégie, « Hervé Coutau-Bégarie et la prospective de la mondialisation » qui constitue les actes de la journée d’études du 3 mars 2017, qui portait sur « 2030, la fin de la mondialisation ? »

Par ailleurs, notre prochain colloque se déroulera à Toulon les 4 et 5 juin et sera consacré à « La stratégie des espaces communs« .

Prospective et stratégie n°8, 2017/1

Hervé Coutau-Bégarie et la prospective de la mondialisation

Vers Cairn (consultation/achat/abonnement)

Fabrice Roubelat et Jérôme de Lespinois Éditorial. Hervé Coutau-Bégarie et la prospective de la mondialisation
Georges-Henri Soutou Introduction. Analyse, anticipation, prospective
Anne Marchais-Roubelat Les paradoxes de l’anticipation. Action, stratégie et organisation à l’horizon 2030
Sylvain Mondon Défis environnementaux émergents. L’adaptation au changement climatique sera-t-elle encore une option pour les sociétés à l’horizon 2030 ?
Joseph Henrotin Hervé Coutau-Bégarie, la techno-guérilla et la prospective militaire
Jérôme de Lespinois La territorialisation du cyberespace : la fin de la mondialisation ?
Martin Motte La mer, entre mondialisation et fragmentation
Olivier Zajec Le concept d’intérêt national : quelques réflexions sur le rapport à soi français à l’horizon 2030
 Fabrice Roubelat Prospective, mondialisation et stratégie internationale. Les paradigmes du porte-avions
Georges-Henri Soutou Conclusion. Quel(s) système(s) internationaux en 2030 ?
Hervé Coutau-Bégarie
Classiques. De la prospective
Chroniques
 
Fabrice Roubelat
Note de lecture. La mondialisation des systèmes alimentaires à l’horizon 2030